Livre numérique Architecture nuit

Télécharger

Tous supports Verrous : aucun
3,49 EUR

Incluant :
Version liseuse / tablette - ePub
Version Amazon Kindle - Mobipocket
Version imprimable - PDF
Version imprimable - PDF
Version web

S'abonner

publie.net : l'abonnement complet, téléchargement tous formats
69,00 €

En savoir plus


publie.net : abonnement de soutien, téléchargement tous formats
150,00 €

En savoir plus


publie.net : tarif réduit (étudiants, demandeurs d'emploi)
49,00 €

En savoir plus

Détails

Contributeur : Philippe Rahmy (Auteur)
Publication : 29/12/2007
Langue : Français
Pages : 92
Éditeur : publie.net
Collection : Temps Réel
ISBN : 9782814500488

Description

D’abord, pour ceux qui ne le connaîtraient pas, laisser Philippe Rahmy se présenter seul (vidéo, 12’). On sait aussi qu’il est un pilier fondateur de remue.net, où il propose ses Chroniques d’incertitude.

S’il faut autre départ, alors Jacques Dupin, extrait de sa postface à Mouvement par la fin, Cheyne, 2005 (repris dans M’introduire dans ton histoire, POL, 2007] :

mouvement à rebours de l’écriture qui commence à l’instant de la mort pour remonter le cours de l’éclat et de l’éclatement d’un corps harcelé par les attaques d’un mal inflexible. Mouvement par la fin, une fin de non-recevoir qui, s’écrivant, se donne et se projette, appréhendant l’issue que le mouvement appelle en la révoquant – et dont il procède par le par qui l’enjambe et qui la dénie [...] Journal anachronique, échardes arrachées au corps souffrant, étincelles dispersées dans l’air.

Architecture nuit date de 2001, juste avant l’écriture de Mouvement par la fin. Ce texte est resté inédit : mais c’est par lui qu’a surgi l’affrontement. On pourrait dire que sa lecture est réservée à celles et ceux qui ont lu Mouvement par la fin puis Demeure le corps (qui devait s’appeler Demeure la mort). Au centre d’Architecture nuit, le même corps dans l’affrontement de souffrir, l’immobilité et les figures grimaçantes de la perte absolue derrière les outils technologiques de la prise en charge.

Mais le chemin de Rahmy pour conquérir son propre et central affrontement était celui de la ville : le texte ci-dessous s’organise par rues et par chambres, inclut des rapports, des commentaires, s’échafaude en fictions, notices nécrologiques et même une radiographie, une dissolution-recomposition permanente de la langue dans ses registres administratifs, voire des chiffres. On y joue géographiquement et littéralement avec Poésie : de Jacques Roubaud.

Avec un texte comme Architecture nuit, le projet publie.net trouve peut-être sa propre instance de légitimité : l’atelier de l’écrivain, son chemin, sa matière (pâte langue, dirait un autre). Le voici à disposition.


 
Informations sur l'ouvrage