Livre numérique Les villes fantômes

Télécharger

Tous supports Verrous : aucun
2,99 EUR

Incluant :
Version liseuse / tablette - ePub
Version Amazon Kindle - Mobipocket
Version imprimable - PDF
Version imprimable - PDF
Version web

S'abonner

publie.net : l'abonnement complet, téléchargement tous formats
69,00 €

En savoir plus


publie.net : abonnement de soutien, téléchargement tous formats
150,00 €

En savoir plus


publie.net : tarif réduit (étudiants, demandeurs d'emploi)
49,00 €

En savoir plus

Détails

Contributeur : Jean Rouaud (Auteur)
Publication : 08/06/2011
Langue : Français
Pages : 40
Éditeur : publie.net
Collection : Critique & Essai
ISBN : 9782814501812

Description

La ville est un concept omniprésent : elle nous entoure, c’est aussi bien nos circulations, nos modes d’accès à la culture ou la consommation, mais d’abord la relation aux autres. Et la ville, c’est un mouvement : nous les avons vu se construire, nous assistons à l’enfoncement des architectures mortes trop vite. Nous sommes conscients de toutes les urgences que la ville catalyse, et nous n’avons jamais abandonné les vieilles utopies : elles s’enracinent bien trop loin dans le passé, il n’y a qu’à voir les peintres.

C’est à cela que Jean Rouaud s’affronte, figure complexe, qu’il démêle en 10 incises successives. On commence avec une déclaration de François Mitterrand, Le socialisme c’est la ville, pour s’en aller voir en cours de routes les villes nouvelles :

La ville n’existe tellement plus que lorsqu’on se propose d’en bâtir une nouvelle, on se lamente qu’elle ne ressemble pas à une ville.

Et de là on arrivera à cette nouvelle idée de la ville qu’est Internet. Mais c’est aussi le destin des villes de province. Et ce qu’on a tenté de reconstruire après guerre, comment cela conditionne en partie le destin présent. Jean Rouaud est d’Ouest, on parle de Nantes, Saint-Nazaire et Brest.

Et la ville est toujours la somme de toutes les villes, celles des voyages, des explorations, du rêve même de la ville : on arpentera la Place Rouge de Moscou, on croisera Ground Zero, pour finir au destin centrifuge de l’hyper-métropole qu’est Paris, sans oublier au passage ces bizarres terminologies du genre communauté d’agglo.

Un texte critique et politique, qui interroge en profondeur ce qui fait notre communauté. Ce texte est d'abord paru à Nantes dans la revue Place publique, On ne manquera pas, pour finir, de visiter le site Jean Rouaud.

FB


 
Informations sur l'ouvrage