Livre numérique Mort d'un père

Télécharger

Tous supports Verrous : aucun
4,99 EUR

Incluant :
Version liseuse / tablette - ePub
Version Amazon Kindle - Mobipocket
Version imprimable - PDF
Version web

S'abonner

publie.net : l'abonnement complet, téléchargement tous formats
69,00 €

En savoir plus


publie.net : abonnement de soutien, téléchargement tous formats
150,00 €

En savoir plus


publie.net : tarif réduit (étudiants, demandeurs d'emploi)
49,00 €

En savoir plus

Détails

Contributeur : Martine Rousseau (Auteur)
Publication : 03/11/2011
Langue : Français
Pages : 187
Éditeur : publie.net
Collection : Temps Réel
ISBN : 9782814505223

Description

Ce serait le deuil, mais aussi l'envers du deuil.

En cela, non pas l'expérience de l'autre, l'expérience autobiographique de l'auteur, mais notre propre expérience à tous : le deuil est aussi l'ouverture d'une enquête. Notre liberté d'aller vers la part inconnue du visage disparu.

Nulle déploration ici. L'enquête concerne soi-même : ce qu'on apprend de soi-même dans une telle traversée, et ce qu'il faut matériellement faire, de la toilette mortuaire aux formulaires administratifs, crudité des appartements vidés. Mais l'enquête concerne soudain le plus proche, reçu comme un étranger : celui qui vient de partir, une vie tout entière se dessine, dont nous étions absents.

On connaît Martine Rousseau comme fondatrice avec Olivier Houdart du blog Langue Sauce Piquante, dans lequel les correcteurs du journal Le Monde nous initient à tant de secrets de la langue. Ici, elle l'affronte pour elle-même. Texte semé ou troué de photographies d'archives familiales qui multiplient le chemin, et déplient le texte dans un univers numérique qu'on découvre comme en relief (création epub Gwen Catala).

L'expérience commune, au prix de la traversée funambule qu'on accomplit soi-même, pour laquelle on est seul, et que l'écriture vient rejoindre. Alors, l'expérience commune au sens strict : portrait d'époque, portrait de ville, partage pour qui vient ici lire – le mort dont il est question, en tournant le dos à la narratrice, nous tourne aussi le dos, on peut dialoguer avec les nôtres.

FB


 
Informations sur l'ouvrage