Classement
4 résultats
publie.net - 04/11/2015
Collection Temps Réel
Langue Français
Verrous : aucun
4,99 €
Livre numérique Les longs silences

En février 2014, à la suite d’un burn out, Cécile Portier entre pour trois semaines en clinique psychiatrique. Pendant ce temps de soins, elle éprouve le besoin de noter les sensations qui la traversent, d’écrire ce lieu et ceux qu’elle y rencontre. Plus

Livre numérique Un Texte / Une Voix

#PublieNoël — cadeau dans le cadre de l'opération Publie. Depuis mai 2013, pratiquement chaque dimanche, un auteur Publie.net répondait aux questions de Christine Jeanney dans la rubrique Un Texte / Une Voix. Plus

Road-movie avec villes et rendez-vous secret...
publie.net - 15/06/2012
Collection Temps Réel
Langue Français
Verrous : aucun
3,99 €
Livre numérique Contact

"Le temps d’un trajet en voiture entre Paris et la Méditerranée, une femme qui « ne sait pas ce qu’elle veut » s'impose de choisir entre aller retrouver son amant ou son mari : le récit épouse les mouvements, virages, dépassements, pauses, ... Plus

Le travail du rêve dans la ville et ses signes, quand il interfère avec notre vie parmi les autres.
publie.net - 10/05/2011
Collection Temps Réel
Langue Français
Verrous : aucun
4,99 €
Livre numérique Saphir Antalgos, travaux de terrassement du rêve

Le rêve et la vie quotidienne. Le rêve qui se glisse à cause de la ville, à cause des enfants, à cause des métiers, des noms, des visgaes croisés dans le jour. Et si le rêve alors nous aidait à mieux les comprendre, ... Plus

 

À propos de l'auteur

Auteur

Cécile Portier est née en 1968. Elle travaille au ministère de la culture et mène parallèlement une activité d’écriture, où les formes papier, numérique et performance se côtoient.

Publications :

- Contact, Editions du Seuil (collection Déplacements), avril 2008 : récit d’un trajet en voiture. A la traversée d’un paysage français sans pittoresque, sans point de vue, répond le monologue intérieur d’une conduite de vie indécise, pour tenter de mesurer, par un exemple minimal, le faible écart laissé dans nos vies aux errements, et le risque pourtant grand de se perdre.

- Saphir Antalgos, travaux de terrassement du rêve, aux éditions Publie.net, janvier 2010. Dans ce récit poétique et typographique, le rêve apparait comme un personnage sur lequel il s’agit d’enquêter, en fonction des différentes cartes de visites laissées par lui au réveil. Deviner le corps de métier du rêve en fonction de sa manière d’agir sur nous, c’est montrer que le rêve lui aussi est traversé par le social, qu’il en révèle la part la plus crue, la plus brutale, la plus drôle aussi sans doute.

- Les Longs Silences aux éditions Publie.net, octobre 2015 « Où s'arrête la santé ? On dit : santé = silence des organe. La pensée est-elle un organe ? Avoir mal en pensant, est-ce mal penser, est-ce une maladie ? »

Web fictions 

. Traque traces, 2011 : http://petiteracine.net/traquetraces Fiction collective : refaire une ville fictive sous la vraie ville. Faire vivre et évoluer tout un peuple de petits golems statistiques.

. Étant donnée, 2013 http://etantdonnee.net fiction poétique transmédia prenant pour point de départ l’oeuvre célèbre de Marcel Duchamp, Etant donnés, et venant questionner la prolifération des traces numériques et la mise en données de nos vies. 

Performances : Etant donnée, Interface(s), Il y a, il n’y a pas, La ligne morte, Je ne suis pas celle que vous croyez, Géopolitique de la dérive, Inventaire pour déshérence 

Contributions à des revues : Remue.net, D’ici là, R de Réel, Contrechamp, Ce qui secret, Hors Sol, etc.

Chroniques sur site : Dans son site, http://petiteracine.net, elle mène différents projets conçus comme des chroniques où images (photographies ou dessins) et textes se répondent, et où elle s’attache à explorer comment s’articulent aujourd’hui le social et l’intime.

La tête que ça nous fait, tentative d’exploration de nos visages intérieurs (textes/dessins)

. Dans le viseur : écrire à partir de photos orphelines comme si on les avait prises soi-même

. Compléments d’objets : interroger nos manières d’être au monde par le truchement des objets dont nous usons

. A mains nues : rendre compte de rencontres inopinées dans le métro en faisant parler les gens de leurs mains

. Singeries : réflexions sur l’écriture

Site web de l'auteur